lundi 26 janvier 2009

Le changement climatique : les pays producteurs de charbon… accessoirement producteurs de Gaz à Effet de Serre (GES)


L’urgence de l’action contre le changement climatique (soulignée par les posts du 12 et du 19 janvier 2009) impose d’analyser le rôle et la responsabilité des pays producteurs de charbon producteurs de GES.

En Europe, les GES sont émis par les combustions d’énergie (61%). De nombreux scientifiques estiment que les deux sources principales de GES sont le transport routier et les centrales à charbon.

La production d’électricité, au niveau mondial, s’effectue pour environ 40 % à partir du charbon. Mais la cartographie des pays producteurs de charbon est un indicateur valable de leur degré d’engagement dans la lutte contre le changement climatique.


Le charbon reste une des énergies fossiles les plus abondantes. Longtemps considéré comme dépassé, l'intérêt du charbon revient quand les coûts du pétrole et du gaz naturel augmentent.

L'utilisation du charbon, notamment dans les centrales électriques, a fait et continue à faire des progrès énormes en matière de réduction des émissions de polluants tels que le soufre, les oxydes d'azote et les particules fines.

Par contre en matière d'émission de gaz à effet de serre, une centrale au charbon émet deux fois de CO2 par kilowatt-heure produit plus qu'une centrale au gaz. L’utilisation du charbon a donc de fortes conséquences en matière de réchauffement climatique. La stratégie de limitation visant à une élimination progressive des émissions de CO2 à partir de la houille au cours des prochaines décennies, pourrait être réalisable compte tenu des technologies actuelles ou disponibles à court terme si les Etats consommateurs de charbon s’engageaient activement dans la mise en œuvre de ces techniques.


Sur le continent américain, les Etats- Unis sont le principal pays producteur (587.2 millions de tonnes équivalent pétrole ou Mtep en 2007) et utilisateur de charbon loin devant le second, la Colombie avec 46.6 Mtep.

Au sein de la CEE en 2007, la Pologne, avec une production de charbon de 62.3 Mtep, et l’Allemagne avec 51.5 Mtep (malgré sa volonté de s’afficher comme un pays des énergies renouvelables) se distinguent.

Mais il convient de remarquer que la Russie avec une production de 148.2 Mtep est un des principaux pays exportateurs avec l’Australie, l’Indonésie et l’Afrique du Sud.

Enfin la Chine, avec une production de charbon de 1289.6 Mtep en 2007, est devenue le principal pollueur au monde.


Au vu des enjeux du réchauffement climatique, les citoyens et consommateurs, que nous sommes, doivent clairement se poser les bonnes questions et se placer sur le plan des valeurs lors de leurs actions et achats afin d’encourager ces pays à avoir une attitude plus responsable.

En effet, les Etats utilisant le charbon comme source d’énergies doivent trouver les solutions pour réduire les émissions issues du charbon et pour limiter la concentration du gaz à effet de serre dans l'atmosphère en-deçà des niveaux dangereux.


Sources :

Site de l’Agence International de l’Energie : http://www.iea.org/

Recensement des pays producteurs de charbon : table of coal production 2008.


Alain

4 commentaires:

. a dit…

Que penser de cet article ? Que croire : réchauffement ou refroidissement ? Intox pour les politiques ou réel problème avec la planète ? Votre avis m'intéresse.

Alain a dit…

"Le réchauffement climatique est-il un mythe?" Les scientifiques se prononcent.
Un sondage a été mené par deux chercheurs "auprès des 10.200 spécialistes des sciences de la Terre listés dans l'annuaire 2007 de l'Institut géologique américain. Ces experts étaient invités à répondre à un court sondage en ligne, et 3146 ont participé à ce projet..."
"Parmi les neuf questions de ce sondage, deux étaient particulièrement importantes:

- «Les températures mondiales ont-elles augmenté par rapport à ce qu'elles étaient avant les années 1800?» et
- «L'activité humaine a-t-elle été un facteur significatif dans le changement des températures moyennes globales?»

À la première question, 90% des participants ont répondu par l'affirmative, tandis que 82% ont fait de même pour la seconde question."
"97% des climatologues pensent que l'activité humaine joue un rôle dans l'accroissement des températures du globe. Les deux chercheurs de l'Université de l'Illinois à Chicago expliquent que cette quasi-unanimité provient du fait que ce sont les climatologues qui sont le plus à même de comprendre les facteurs qui influencent le climat."
Source: http://tigger.uic.edu/htbin/cgiwrap/bin/newsbureau/cgi-bin/index.cgi?from=Releases&to=Release&id=2389

Alain a dit…

Personnellement, je suis persuadé en définitive qu'un réchauffement climatique d'une ampleur et d'une rapidité exceptionnelles et dû à l'activité humaine pourrait constituer une catastrophe pour l'humanité et notre monde de manière globale.
A ce titre, l'homme doit prendre toutes les précautions nécessaires pour se prémunir de ce scénario.

Joe a dit…

L'Allemagne n'en est pas à sa premier comportement hypocrite en matière de politique énergétique... en plus de (soi-disant) soutenir les énergies alternatives, le gouvernement allemand est farouchement opposé au nucléaire et se heurte régulièrement à la France sur ce thème... dans ce cas comment expliquer que l'Allemagne est le pays d'Europe (du monde? à vérifier) qui dépose et possède le plus de brevets en matière d'énergie nucléaire...?