jeudi 12 mars 2009

Carton rouge pour Obama


Comme l’ont précisé Steve et Alain, Barack Obama met en place une politique de développement durable avec de nombreux investissements, en particulier au niveau du secteur automobile.

En parlant de secteur automobile, nous sommes en droit de mettre en doute la parole du Président des Etats-Unis, car faire la morale c’est bien mais encore faut-il être crédible.

Pourquoi je dis cela, tout simplement car ce n’est pas en roulant dans une voiture qui consomme plus de 30 L pour 100 kM en utilisation ‘normale’ et en disposant d’une escorte de 35 voitures que l’emprunte écologique de Barack Obama va baisser, surtout quand on apprend que même pour faire 500 M, il utilise sa voiture et dispose de toute son escorte. Le café va revenir cher…

De plus il dispose de poches de sang dans sa voiture en cas de nécessité de transfusion. Il faut savoir que la durée de vie des globules rouges est de 42 jours, ce qui signifie qu’il va falloir changer 35 fois le stock des poches de sang durant son mandat

Alors Obama, écologiquement correct ou pas ???


Adrien M.

- http://dondusang57.unblog.fr/2008/04/27/le-parcours-dune-poche-de-sang-en-4-etapes/
- http://www.ladepeche.fr/article/2009/01/14/523867-La-Cadillac-blindee-d-Obama.html

3 commentaires:

Intelcar a dit…

Oui, mais êtes vous en mesure de garantir sa sécurité autrement ??Lui il a un vrai métier... Que dire des milliers de joueurs de foot croulant sous l'argent et roulant en grosses cylindrées ultra-polluantes ?

HECTOR

Anonyme a dit…

Obama, Obama, Obama,...

Yes we can!

Hé Adrien, quant tu seras président des Etats-Unis,...

Non, qu'as tu contre Obama?

Adrien M. a dit…

Pour répondre à Intelcar, il faut préciser que Obama est le chef politique le plus protégé du monde (peut-être le plus en danger aussi...). Ensuite tout dépennd du nombre de km parcourus chaque année, par exemple Nicolas Sarkozy est, au niveau européen, le 3° chef d'état qui pollue le plus, mais il faut préciser qu'il se déplace en moyenne 2 fois plus que les autres. Cela lui procure, au final un bilan énergétique au km plus que convenable.
Sinon pour répondre à Anonyme, je n'ai rien contre Obama, mais je n'ai rien pour non plus. Je reste observateur et dubitatif quant à sa politique.
Je ne dis pas que je dispose de solutions miracles, ou tout du moins meilleurs que les siennes, ce ne sont que des observations...