mardi 24 mars 2009

Heuliez place la voiture électrique au premier plan politique français

Confronté à de graves problèmes de trésorerie, l'équipementier Heuliez bénéficiera du soutien du Fond Stratégique d'Investissement (FSI). Lors de son intervention publique du 24 mars 2009 à Saint-Quentin, le président N.Sarkozy a annoncé le déblocage futur de 30 millions d'euros.
- les faits: Placé sous le régime de la sauvegarde depuis octobre 2007, le groupe implanté en Poitou-charente fait face à de graves difficultés: déclin de la branche voitures décapotables, fin de partenariat avec PSA. Les investisseurs privés, frileux, ne voulaient pas investir des capitaux sans engagement direct de l'Etat français.
- le volet politique: Face aux risques sociaux liés à la disparition programmée d'un groupe employant un millier de personnes, les personnalités politiques de Poitou-Charente ont fait front commun. Ségolène Royal (présidente PS de Poitou-Charente), Jean Grellier (député PS des Deux-sèvres) mais aussi Jean-pierre Raffarin (ex-président de région) ont placé le destin du groupe sur le premier plan médiatique national.
- le volet économique: Heuliez s'est lancé dans la course à la construction de la future voiture électrique française. Confronté à un marché qui ne devrait atteindre sa maturité qu'en 2015, le groupe fait déja face à une rude concurrence. Heuliez a ainsi accusé Bolloré (constructeur de la Bluecar) et Gilles Michel, directeur du FSI (ancien patron de Citroen) de s'opposer au sauvetage de l'entreprise.
Friendly Heuliez:

- un business-model incertain: En mars 2009, Heuliez s'était vu refuser l'aide du FSI car l'avenir de sa voiture électrique n'était pas assuré. Heuliez doit ainsi lutter contre les futures voitures électriques développées par Bolloré, Dassault, Renault et Peugeot.
- un nouveau paramètre stratégique: Le gouvernement a lancé en février 2009 une réflexion globale liée l'équipement de la France en voitures électriques ( véhicules et infrastructures dédiées). Cependant Heuliez ne fait pas partie des entreprises retenues pour participer à l'élaboration des normes, de la règlementation ou du business model du futur véhicule électrique appelé à être produit en masse.
Luc Chatel et Chantal Jouanno vont-ils intégrer ce nouvel acteur dans le processus de réflexion global ? La Friendly d'Heuliez a-t-elle une chance d'être retenue pour l'emblématique (car parisien) projet Autolib ?
Réponse aux deux questions en juin 2009.

Steve


Sources:

- Le Monde.fr;
- Quand l'Etat refusait son aide (Libération.fr);

- Blog Jean-pierre Raffarin;

- Bluecar de Bolloré;

- Autolib.

4 commentaires:

Francis Martin a dit…

Heuliez place le développement de véhicules propres au devant de la scène des investissements à engager pour notre avenir. Dommage que ce soit avec un produit obsolète. une voiturette sans permis comparable à la Nano de Tata. Un assemblage de vieilleries technologiques avec un design de vieux ça ne fait pas un progrès.On peut se demander si un fond de développement est bien l'aide nécessaire. Il faut aider Heuliez au même titre que les autres sous traitants de l'automobile.

George a dit…

.. totalement risible, je serai gêné de rouler dans ce truc!!!!..

steve a dit…

La Simply n'a pas un physique facile ,au contraire...Pourtant son intérêt provient d'un autre facteur: son prix annoncé de 10 000 euros, très compétitif pour un véhicule électrique.
De plus, il suffit de voir le lifting de la Bluecar entre la version initiale et le modèle présenté à Genève pour comprendre qu'une évolution de l'esthétique est très facile à réaliser.
Pour la Nano, je suis persuadé qu'elle trouvera son public en France comme la Logan en son temps.

eclipse a dit…

Ecologie et démagogie, comme les deux mamelles d’une même tarte à la crème ? Un opportunisme médiatique de bon aloi ?
Juppé snobe les cerises et Sarkozy grenelle à tout va. Le pape fait dans le dur(ex)able, Bush saborde les pétroliers.
L’hypocrisie durable est en plein développement. C’est subtilement détaillé sur le blog www.ateliers-eclipse.com , dans un article profond et incroyablement bien documenté.