jeudi 12 février 2009

OGM, le débat est relancé.

"Dans un rapport tenu secret, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) conclut à l'innocuité pour la santé de ce maïs OGM dont la culture est interdite en France." d'après le quotidien français Le Figaro.

Nouveau parfum de victoire pour le géant Monsanto. Le maïs génétiquement modifié, Mon 810 de Monsanto, ne serait donc pas dangereux pour la santé et serait même LA solution d'avenir de l'agriculture. Recette du succès ? Créez le problème et faites-vous du business en vendant la solution !
Et encore, solution à double tranchant qui met en danger l'équilibre de l'éco-système. Sans entrer dans le détail, nombre de questions ont été soulevées sur l'impact des cultures d'OGM. Dernièrement, l'apparition de nouveaux insectes en Europe, insectes contre lesquels l'unique solution est Monsanto, a été étouffée, mais peut tout de même paraître intrigante et comme opportune pour le groupe leader sur le marché des OGM !
I
l est évident que derrière le débat pour ou contre les OGM, d'énormes sommes d'argent sont en jeu. Grâce à un certain nombre d'actions d'influence et de pression, le groupe Monsanto a réussi à s'implanter dans plus de 46 pays et tente depuis plusieurs années de recevoir l'adhésion complète de l'UE. Le leader mondial des biotechnologies a un réseau très actif, pour servir ses intérêts, et particulièrement au sein des administrations en lien avec les pouvoirs publiques.

Je vous invite à regarder ou re-regarder le documentaire Le monde selon Monsanto, réalisé par Marie Monique Robin et diffusé en juin dernier sur Arte.




Pour revenir à l'actualité, je dirais qu'il est difficile d'être juge et partie ! L'Afssa a toujours été pro OGM Il me paraît difficile de croire que la publication soudaine de ce soit disant rapport secret de l'Afssa soit un pur hasard et surtout que les conclusions soient objectives et non influencées ! Cette annonce n'est pas sans insidence pour la France. Suite à celle-ci, la commission européenne a demandé à notre pays de lever la clause de sauvegarde qu'il avait mis en place il y a un an. Mais pourquoi un tel entêtement pour imposer la production de ces plants génétiquement modifiés ? Un pays devrait être libre de ses choix économiques ! Toujours est-il que le 16 février, Monsieur Jean Louis Borloo devra défendre la position de la France devant la commission européenne et la bataille France-Bruxelle s'annonce serrée !

7 commentaires:

Titetouffed'herbe a dit…

J'entends dire qu'avec Mosanto le monde n'aura plus faim...évidement plus qu'il n'y aura plus personnes, tout le monde sera mort à bouffer de la m... On ne connait pas les conséquences des OGM alors patientons. Pour nourrir tout le monde, une solution simple: arrêtez de manger plus que notre ration nécessaire par jour et arrêtez de penser que nous sommes seul au monde!!! Sans démonter des Mc Do, il est temps de se rendre compte que certaines personnes n'ont pas de quoi se nourrir.
Allé j'arrête mon coup de gueule et je vais chez Quick!!!

steve a dit…

Monsanto et l'agent Orange: encore des humanistes...

Pour Titetouffed'herbe, voici un lien qui va te plaire ;-)
http://www.mcdonalds-environnement.fr/

B2K a dit…

Bonjour Coccinelle,
ton approche sur ce problème est très intéressante.
Moi à mon avis, le gouvernement est pro OGM et pro MOnsanto car il voit dedans un développement économique pour la France à travers un modèle d'agriculture qui peut se comparer à de grandes multi-nationales. Ce genre de modèle peut s'exporter à l'étranger à travers des entreprises Française.
Il ne veut pas de ce modèle d'agriculture que propose les anti-OGM et pro Bio en développant des modèle économique locaux, des réseaux de distribution court, moins d'intermédiares etc..
Tout ce qu'il fait autour de ce sujet est de la poudre aux yeux pour nous faire croire qu'ils auront essayer (grenelle, ..) mais qu'au final ils n'auront pas pu (ogm autorisés)..
bmailhe

coccinelle a dit…

Je suis malheureusement d'accord avec toi sur ce constat, espérons tout de même que les bons points acquis demeureront. Je prépare actuellement un article sur le principe des indicateurs de développement durable pour les entreprises et malheureusement, le constat se rapproche de celui du grenelle !

Anonyme a dit…

Bravo pour ton blog coccinelle, on se sent un peu moins seul. Et ben! Je lis un commentaire qui fiche la trouille.
De nombreux européens n'ont pas de quoi se nourrir OK, un grand nombre d'africains, OK, peut-être qu'il serait plus intelligent d'apprendre à tout le monde comment cultiver et élever durablement, plutôt que de faire le boulot à leur place avec les dégats que l'on connait sur la planète!
Les africains sont pas plus cons que nous, ils sont capable de cultiver et d'élever, installons les et travaillons avec eux. Vous imaginez pas comme tout est lié, les coop agricoles, les fournisseurs de semence, les fournisseurs d'aliments etc... Même les coop bio c'est le même cinéma, simplement c'est moins destructeur pour l'environnement.
Si vous saviez combien les coop bio nous revendent la céréale et l'aliment, c'est une honte!
Ceux qui gèrent les coops bio aujourd'hui sont les mêmes qui géraient les coops conventionelles avec les mêmes dérives et le même système, mais ça il faut être dedans pour le comprendre, comme dit Claude Bourguignon " les gens ne le savent pas".
Si on continue de vouloir nourir la planète on est foutu et les OGM on va y avoir droit.
Filière courte c'est le seul moyen pour y arriver, c'est bien joli de vouloir que la France nourrisse toute la planète, mais à quel prix, je vais vous le dire, celui de notre mort nous les petits agriculteurs.
Putain on crève.
Fred paysan BIO en Bourgogne.

Alain a dit…

Salut, Coccinelle,

Bravo pour ton article qui met bien en éclairage les stratégies de certains acteurs sur le dossier des OGM et la stratégie de puissance de MONSANTO.

Trés bel article! Merci!

Anonyme a dit…

merci pour le lien de la vidéo. j'avais pas encore eu l'occasion de la voir. édifiant !