dimanche 15 février 2009

S'engager pour durer...!


Novethic, média expert du développement durable vient de publier un rapport intitulé « Quelle place pour la mobilisation des salariés dans les rapports développement durable ? »

Cette étude tend à démontrer que les entreprises françaises qui se montrent très engagés en terme de développement durable, qui développent des stratégies RSE, n’impliquent pourtant pas assez leurs salariés dans leurs différentes démarches.

Pourtant, il a été observé que les salariés des entreprises sont de plus en plus intéressés par les formations ayants pour thème le développement durable.

Ainsi, cette étude remet en cause les stratégies RSE des entreprises, qui ne mobilisent pas assez et de façon pertinente les salariés. Il est donc temps pour les entreprises de mieux sensibiliser leurs salariés, en les impliquant de façon plus conséquente dans leurs démarches en matières de développement durable.

Comment ? En exerçant une forte sensibilisation ; en définissant des repères communs à l’entreprise et aux salariés afin de favoriser une réelle prise de conscience ; et enfin en impliquant les salariés dans les démarches vertes de l’entreprise.

Certaines entreprises comme Danone ont bien pris conscience de cela, et arrivent à donner une image responsable à la société civile avec des salariés pour la plupart impliqués dans ces démarches.

D’autres, comme Lafarge, Air Liquide ou encore Michelin, ont encore des efforts à fournir, afin de s’adapter à cette nouvelle conjoncture économique qui d’une façon ou d’une autre saura saluer les entreprises réellement engagés en matière de développement durable.

Yasmina


Sources:

www.novethic.fr

www.developpementdurable.com


3 commentaires:

JPB a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Martine a dit…

Quel est le cout d'une telle sensibilisation au sein d'une entreprise?

yasmina a dit…

Je ne dispose pas de données chiffrées exactes, ceci dit dans les entreprises de plus de 5000 salariés, un budget propre y ait consacré.
En outre, en 2008 il a été constaté(étude KPMG/ifop) que 49% des entreprises ont embauché un responsable développement durable.